Lecture numérique (Marie-Andrée Mongeau)

Liseuse-et-livre
Les Égyptiens de l’antiquité seraient horrifiés de nous voir lire des caractères imprimés sur du papier: la Vraie Lecture doit se faire en déchiffrant des hiéroglyphes peints à la main sur du Papyrus! Quoiqu’avec un autre point de vue on trouverait même cette façon de faire horriblement moderne et iconoclaste: on pourrait aussi dire que pour bien apprécier ce qu’on lit, ça devrait être gravé sur des tablettes de marbre !

Le lecteur passionné fait pourtant une connexion directe entre son cerveau et le contenu du livre. Il peut faire abstraction de l’environnement et de tous les accessoires intermédiaires. Ce lecteur sera aussi heureux de lire debout dans un autobus bondé que calé dans son fauteuil à la maison. Et l’histoire dont il s’imbibe est aussi intéressante sur l’écran tactile que dans un livre dont les pages, en papier de soie, seraient reliées dans une couverture de cuir enluminée.

Tout dépend de ce qu’on veut faire: lire un roman ou bien admirer, toucher et renifler un assemblage de papier? L’odeur du papier? Ça sent quoi, du papier? Les caractères d’imprimerie? L’encre? Oui, si on aime respirer des composés chimiques volatils et probablement cancérigènes et sniffer la colle de la reliure. L’odeur du papier… mais un arbre aussi, ça sent bon !

On ne peut nier le côté pratique de la lecture numérique: déjà, la tablette ou la liseuse est plus légère qu’un livre et encore plus qu’une bibliothèque au grand complet.

Autre avantage indéniable de la liseuse sur le livre de papier: inutile d’allumer la lumière pour lire le soir donc on ne dérange pas le gros ours qui ronfle à nos côtés. Sans compter que ça nous fait une activité lorsqu’une panne d’électricité nous surprend en début de soirée, surtout si le gros ours ronfle déjà…

Les cinquante ans et plus n’ont même pas l’excuse de prétendre que la nouvelle technologie n’est pas faite pour eux: ils ne peuvent manquer d’apprécier la possibilité d’ajuster la grosseur des caractères. Point besoin de lunettes pour lire…

Et naturellement, l’achat se fait en ligne, à des prix compétitifs (parfois c’est même gratuit) et la livraison est gratuite et instantanée.

Que demander de plus?

Publicités

Une réponse à “Lecture numérique (Marie-Andrée Mongeau)

  1. Moi j’adore. ..c’est vrai que on peut comme ça avoir toute sa bibliothèque dans sa valise quand on part en voyage. J’AI aussi le gros ours qui ronfle à côté de moi…bizz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s