ÉGLOGUES INSTRUMENTALES — Synthétiseur (par Paul Laurendeau)

Le synthétiseur
Sans reproche et sans peur
Était parti pour conquérir
Toute la Scala, sans coup férir.
C’est que le synthétiseur
Est un imitateur
Il prétend qu’il vous fait les flûtes
Sans avoir l’air d’une grosse brute
Il est sensé scander les guitares
Sans sonner comme un sale ignare
Il revendique d’être un piano
Et de recomposer le beau
Il entend mandoliner
Sans mentir et sans déconner
Il aspire à jouer des percussions
Autrement que comme un petit patapon…
Bon, bon, bon…
Pimpon, pimpon…

Le synthétiseur
Sans délai et sur l’heure
Mettait tout l’orchestre à la retraite
Et vlan et crac
Tel un Techno-Jarnac
Ou un électro-traître.

On l’a bien vu
On l’a bien entendu
Et puis on en est revenu…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s