ÉGLOGUES INSTRUMENTALES — Xylophone (par Paul Laurendeau)

Le xylophone s’est installé
Dans notre espace intellectuel
Et il a su s’y marteler
Comme une de ces cause sans appel.
Il a pris corps dans nos consciences
Véritable idée axiomatique,
Une sorte de dogme ou d’évidence
Plus conceptuelle que ludique.
Quand on cherche ses origines
On remonte jusqu’aux phonolithes
De la préhistoire et de Chine
Alors le xylo, ça l’accrédite.
Aussi il se fait insistant.
Il prend corps dans toutes matières:
Le fer, l’acier, le bois, le verre
Tout ce qui est un peu résistant.
Il s’impose comme une habitude
Il ne se lasse de persister.
Il s’installe jusqu’à l’hébétude
Et rien ne saurait le chasser.
Il a le sens du récurrent.
On en fait même un jouet d’enfant
Multicolore et percutant.
Il est vraiment de tous les temps.
Il est un peu publicitaire.
Il est un peu politicien.
Parfois il se prend des grands airs.
Parfois il la joue mine de rien.
Bon, le xylophone, je ne suis pas contre.
Je ne le trouve ni laid ni beau.
Simplement je regarde toujours un petit peu ma montre
Au moment de son long solo
De xylo
De la plus pure eau
Avec ses bas et ses hauts
Salut, chapeau
Allez, rideau…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s