Grains de sel (Hélèna Courteau)


,

Grains de sel

Flux et reflux
La vague frappait et je l’entendais

Elle était belle, la saison chaude
L’océan devait paraître immense
à l’enfant blonde
Le temps était désormais suspendu, calme, docile.

Cette odeur qui surgit en cette fin d’après-midi
Elle m’en a rappelé tant d’autres
Enfouies dans ma mémoire que
J’en ai le cœur chaviré.

Des milliers de traces de pas
Des traces de sueur et de suie
Des traces d’espoir.

Au matin du prochain été
J’irai plein soleil
dessiner au râteau
sur le sable salé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s