Ta chair si féconde (Pierre Charles Généreux)

.


Tes yeux sont-ils si beaux, l’azur est-il si bleu
Que j’en suis ébloui? Encor que je ne peux
En mon extase d’en dépeindre l’essentiel,
J’ai vu dans ton regard tout l’infini du ciel.

Ton corps est-il si doux, l’onde est-elle si grande?
Qu’il soit téméraire de tenter d’embrasser
Autant de majesté. Faire honorable amende
Du don que Dieu m’a fait en jouissant de l’aimer.

Ton sein est-il si plein et la terre si ronde?
Qu’on pourrait les confondre. Fermer mes paupières,
Rêver de te prendre de la grande manière,
Je ferai un festin de ta chair si féconde.

Le temps est-il si long, mon cœur est-il si triste?
De pleurer ton départ, d’endurer ton absence?
Mes sens sont en ruines car plus rien ne subsiste.
Mon âme se languit de nos époustouflances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s