Un jardin jadis (Hélèna Courteau)

ÉLP

.

Un lieu
Une odeur associée
Déroutée
J’ai zéro maison
Zéro soleil

La lumière de mes jours
Un feu qui mord qui ronge
Mon âme est condamné
L’esprit craint l’oubli

J’ai besoin d’un mot de passe
Pour frôler ton bras tes lèvres

Ballade du temps jadis
Je portais l’âme en bandoulière
Les ruisseaux les rivières
Les chemins humides crient
En silence
Vous entendez?

Un chardon
Un iris
Des fougères
Et tout s’érige

Un regard
Et tout se justifie

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s