ÉGLOGUES INSTRUMENTALES — Clavecin (par Paul Laurendeau)

Clavecin, tu égraines
Les notes: les chagrines,
Les jolies, les vilaines,
Les jardins, les ravines.

Clavecin, tu maries
La finesse de Mozart
Et l’embrouillamini
De la Vienne des Beaux Arts.

Je t’aime, Clavecin
Tu n’es pas un piano.
Tu es bien moins malin
Mais tu es aussi beau.

Il est gai, il est triste
Le phrasé cristallin
Gentil claveciniste
Que tu tires du clavecin.

On parle Volapük
On marche en escarpins
On porte une perruque
On touche le clavecin…

Et les révolutions
S’approchent doucement, au portillon…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s