Car ce soir, la folie (Pierre Charles Généreux)

.


J’ai vu brûler la mer, j’ai vu l’œil noir du ciel.
De sang, je suis vidé, mon mal a ressurgi.
La mort ne dort jamais, comme une sentinelle.
J’ai tout perdu de moi, car ce soir, la folie…

Nos amours sont mortes, leurs os, secs et blanchis,
J’ai engendré leurs pertes à force de noirceur,
Le retour des jours ne m’inspire que la peur,
J’ai tout perdu de toi, car ce soir, la folie…

Les lits de nos émois sont des ruines fumantes,
Tu n’y pouvais plus rien, bien sûr, tu es partie.
Tu crains ma colère, ma laideur effrayante,
J’ai tout perdu de nous, car ce soir, la folie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s