Quand plus rien ne brille (Hélèna Courteau)


.

À l’excès
donnant à fuir
les émotions
se fragmentent

Face à la mer
de mots abattus
de voix anéanties

La beauté
toujours précédée du bruit
se cache dans le désordre.

À force d’aigreur
les veines éclatent
Tandis que la vie recule

Si on parlait d’autres choses
les réseaux font une rotation
les cantines de minuit
accueillent les égarés

Enveloppé de lenteur
dans la lumière émergée
Le monde rythme le silence

Le monde rythme l’authentique
À nul auréole accordée
au bout du chemin
seul le coeur en éventail
tire de la gloire
comme une promesse.

Une réponse à “Quand plus rien ne brille (Hélèna Courteau)

  1. Pingback: Quand plus rien ne brille (Hélèna Courteau) – Lacritique 9·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s