Balançoire (Hélèna Courteau)


.

Elle grimpe
accroche la corde de chanvre
S’agrippe
Si haut
Le temps attend

Vers l’azur
les regards la scrutent
Est-ce un ouistiti
Elle atteint la balançoire

Du haut des airs
entre ciel et terre
Longtemps
elle danse

Un sourire s’épanouit
L’objet se balance
Comme un vent
un grand souffle d’été

Du sémaphore aérien
Les signaux sont lancés
Couchés sur l’herbe
Les corps sont ravis

L’artiste volante
dans l’espace
aux yeux plein de promesses
invite à un peu d’infini.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s