Insomnie (Hélène Baril)

Helen-Baril-Logo

.

Du fond de mon lit, j’attends que se termine la nuit
Au fond de ma tête, j’attends que cesse le bruit
Que mes pensées éparpillées se fondent en une seule
Pour qu’enfin le chaos ferme sa grande gueule

Pas une nuit sans que je tourne sans issue
Comme un papillon fou autour d’un grand feu
Cherchant dans la lumière éclatante une issue
Pour m’y fondre à jamais et mourir heureux

Quand par miracle je parviens enfin à m’assoupir
Des rêves insolites m’aspirent dans un gouffre
Spirale insensée, dont j’ai peine à me souvenir
Et de laquelle je m’extirpe enfin, pour éviter le pire

Puis, un nouveau jour se lève, comme par magie
Source de recommencement et de vie
Je m’étire et sort de mon trop court sommeil
Espérant que la prochaine nuit ne soit nullement pareille

Malheureusement, mes prières restent veines
À mon grand désarroi, mes nuits blanches reviennent
Une fois de plus, elles me hantent et me harcèlent
À un point tel que tout mon corps se rebelle

Des maux étranges parviennent à faire ravage
Sur ma peau, dans mon corps et surtout mon esprit
Rougeurs bizarres, douleurs sournoises, yeux bouffis
Je ne me reconnais plus, moi d’habitude si sage

Alors j’accepte mon sort et poursuis ma route
Comme si de rien n’était et comme si je m’en foute
Les épaules plus basses, le pas alangui
Espérer les vertus d’une bonne et longue nuit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s