Septembre

Septembre-1

.

Septembre a pour matrice les vents chauds de l’été.
Septembre a pour tombeau les trombes de l’automne.
Septembre est un titan qui, du sol, veut jouter
Contre le chaud soleil et l’orage qui tonne.

Septembre est amoureux de la Repentigny.
Septembre est un géant qui étreint sa corolle.
Septembre veut trousser la ville et souffle gris
Sur le jupon de feuilles mortes qui s’envole.

Puis, quand Repentigny est nue comme une amante
Septembre tombe et meurt sur ses seins de géante.
Septembre est mort. L’esprit de l’automne est en deuil.

Repentigny invite Octobre aux funérailles.
Il vient avec Novembre, en habit de grisaille.
Et on drape Décembre d’un neigeux linceul.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s