Le vent sous mes ailes (Pierre Charles Généreux)

.


Quand la vie est amère et que le réconfort
N’est plus à ma portée, tu comprends sans effort
Tout ce qui m’accable. Si j’éfouère, tu es celle
Qui me pousse à marcher, toi, le vent sous mes ailes.

Entre mon lourd passé et ma raison de vivre,
La musique a fleuri, je n’ai eu qu’à te suivre,
Ta voix m’a ranimé. Aujourd’hui tu es celle
Qui me pousse à chanter, toi, le vent sous mes ailes

Au cœur du tourbillon, des valses impudiques,
Je suis perdu à moins que ton pas ne m’indique
Le rythme, le geste. Joliment, tu es celle
Qui me pousse à danser, toi, le vent sous mes ailes.

Les idées qui foisonnent et les mots avant l’heure,
Les notes puis la rime. Est disparue la peur
De la page blanche. Dans ma vie, tu es celle
Qui me pousse à créer, toi, le vent sous mes ailes.

Tu es tout mon trésor, mon seul REER, ma mie,
Ma marche sur les eaux, mon mal déjà guéri,
Ma ligne continue, dans mon lit, tu es celle
Qui me pousse à aimer, toi, le vent sous mes ailes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s