Trouble dans la cité (Hélèna Courteau)

ÉLP

.

Sur une rue piétonnière, un soir de semaine, un vieil afro-descendant accueille les passants et les passantes. Jouant au douanier de la rue Sainte-Catherine, il décline les rôles:
«Passez donc jeune fille sportive»
Puis, me regardant
«Vous êtes sûrement la mère»

.

Rouge carmin
Le complexe d’acide carminique me monte au cerveau comme une glace sèche.

«De quoi j’me mêle?
Je ne lui ressemble d’aucune manière
Je l’aurais conçu à quel moment?»

Je suis arrivée dans la vaste salle de la Place.
C’est inouï, les WC sont hors d’usage ou fermés au public.
Je sens dèmos rapetisser comme peau de chagrin.

.

Noir western
Le champ gravitationnel m’étourdis

Une personne du quartier chaud à l’air désœuvré tient à m’indiquer le lieu des dames.
Bêtement, je lui demande s’il sait déchiffrer l’avis attaché à la corde orange devant la porte.
«Êtes-vous analphabète?»

Sa réaction est vive et agressive. Il me poursuit un moment près des magasins.

.

Du violet au bleu-mauve.
Je reprends forme civile.

Un homme portant l’uniforme à l’effigie d’une agence de service de sécurité, m’indique la voie à suivre pour la protection, semble-t’il, de la citoyenne propre sur sa personne .
«Prenez l’ascenseur caché derrière l’écran géant jusqu’à l’étage M. Là vous alternez d’ascenseur pour monter au 2e étage. Premier tournant à droite. C’est simple»

Elles sont là. Un code est exigé pour y avoir accès.

.

Jaune couleur de l’absurde.

Le proprio du Café Lulu m’accueille derrière un plexiglass de sûreté.
Nous échangeons à travers une fente:
«Un expresso s.v.p»
«Un petit, moyen, grand? Allongé, très allongé, un double, un simple?»

HORS D’USAGE!
L’écriteau est clair.
Affolée, j’arrête le geste du barista.
Sourire en coin, il ouvre le cabinet à distance.
Affable, il tient à porter le plateau à la terrasse.

.

Vert
Cercle chromatique entre le jaune et le bleu.

Je sirote la boisson tout en scrutant l’étroit horizon.
Sur la scène de la Cour des miracles du quadrilatère de l’est de la ville, une dame fardée à la Sarah Bernhardt, donne la réplique à son ombre.

.

Blanc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s