La forêt déboule en boule (Nicole Gravel)

20210301_141729[1]

.

La forêt dégringole déboule en boule se remet en cause
Elle pleure de peur de frayeur pour tous ses petits amis.
La terre a tremblé tellement terriblement un long moment
Ses racines déracinées en ficelles se tordent s’assoiffent
Sans ses bouches la forêt se retrouve sans accès à ses sources de sustentations
L’air perd de l’ampleur comme une étoffe cercle son respire l’étouffe
Ses essences comme un fruit pressé geignent
L’épinette s’épine le feuillu tressaille abandonnés
L’imposant patrimoine vestige disparait
Le ruisseau harnaché de surplus d’acide flottent mortes les truites
Ses nids tombent, les bébés abandonnés abrègent leur vie.
Les empileurs colonisateurs endurcis saisissent la manne
Ses restes dévalent la pente en fracas se fracassent.
Ses corps morcelés réclament de vivre à nouveau debout.
Le ciel devant ce fléau ressent la forêt répond à sa prière
En un éclair foudroie sa colère l’enlace l’assaille l’embrase
La forêt de tant de pillage décline par un dernier parfum intense
Son signal averti ses compères prévenus plus loin se préparent.
Le feu vengeur court partout brule tout, puis sa pluie la lave la dilue
Ses cendres se disséminent au vent aux éléments des saisons.
Le cycle de vie reprend longtemps après la forêt debout renaît

La forêt déboule en boule20210610_102319-1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s