De toi me pare (Nicole Gravel)

De toi me pare

.

Quand la nuit s’embrouille, que le bleu frileux ficelant s’empare
Je vibre d’espérances, m’enlace des délices aspirants, je renais.
Le monde devient que lumière, puis le reste dissipant disparait
Jusqu’au doux moment, où toi pour moi, la nuit de toi me pare.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s