Chez nous — la porte d’à côté (Hélèna Courteau)

ÉLP

.

Au dessus du magasin
Sur la longue galerie de bois
Une enfant court aller-retour

Une pulsion l’anime
Les mots ne sont pas encore là
elle les connaîtra plus tard,
Envie, ennui, exploration, excitation des autres.

Elle descend dans la boutique
par la porte de côté
celle qui jouxte la gare des autocars.

Elle risque une tête
puis tout le corps.
Léo et Léon, les poseurs de tapis fument au comptoir.

Elle demande du feu
Interloqué, Léo sort le petit briquet jetable de sa poche
Un sourire en coin, Léon allume la cigarette imaginaire.

Subitement, elle s’envole emportée par les bras de papa.
Dans un tournée circulaire, il la présente aux clientes et aux jeunes familles.
Les carrés de céramique bleue sur le présentoir l’attirent.
Dans l’atelier, l’aiguiseur à couteaux courbés crée des flammèches,
les hommes (employés) de son père transportent de longs tapis dans un grand tintamarre.

Heureusement
des mains se tendent
Subitement juchée haute sur ta montagne de rouleaux de vinyle
c’est dans un havre de paix
que se redore sa joie dans l’agitation du monde.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s